Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

As Sahaba

  • : As Sahaba - Les Compagnons du Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم
  • As Sahaba - Les Compagnons du Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم
  • : السلام عليكم ورحمة الله وبركاته - Voici un bref aperçu de la vie des Compagnons du Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم Mais aussi de certains Tabi’in et Tabi’Tabi’ines et des 3oulema de ahlu sunnah wa jama3a
  • Contact

Catégories

Sans-titre-1.jpg

Sans-titre-2.jpg

Sans-titre-5-copie-1.jpg

Sans-titre-4.jpg

Sans-titre-5-copie-2.jpg

/ / /
  • Son origine, Son clan, Ses études



Il est Muqbil bin Hadi bin Muqbil bin Qa’idah al-Hamdani al-Wadi’i al-Khallali, de la tribus des Ali Rashid.Il vient de Wadi'ah, qui est un endroit à l'est de la ville de Sa'adah dans la vallée de Dammaj.

Parlant de son père , Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iyyah a dit : “ son père mourut alors qu'il était jeune il ne l'a pas connu. Il grandit donc comme un orphelin sous la protection de sa mère, quand elle lui disait de travailler afin de gagner de l'argent et afin d'etre comme tout le monde il lui répondait : "Je vais partir étudier" et elle lui disait alors : "qu'Allah te guide" ainsi elle invoquait Allah pour qu'Il le guide, aussi il se peut qu'une de ses invocations ait coincidé à un moment ou les invocations sont acceptées vu qu'il fut parmi ceux qu'Allah guida.” [Nubdhah Mukhtasarah: pg. 18]

Parlant de son clan Cheikh Muqil dit dans sa biographie : "Qu'Allah soit Glorifié, la majeure partie des personnes de Waadi'ah, region voisine de Sa'adah me défendirent moi et la Da'wah. Certains le firent pour défendre la religion et d'autres par dévotion tribale.Mais si ce n'eut été pour Allah tout d'abord , les ennemis de la Da'wah as salafiyah, et en particulier les chiites de Sa'adah, nous auraient tous anéantis". (les chiites du yemen étaient très agressifs à l'encontre de Cheikh Muqbel car Cheikh Muqbil détournait les gens du shisme wal hamdulillah)

Cheikh Muqbil rajoute : " ... si bien qu'Allah me sauva des chiites par l'intermédiaire des hommes de Waadi'ah ainsi que certains autres, les chiites m'en voulaient énormément ."

Dans sa biographie Cheikh Muqbil raconte qu'après avoir a étudié en Arabie Saoudite des livres tel que : Sahih Al-Bukhary, Boulough al-Maram, Riyadh as-Salihin (le jardin des vertueux), Fath-ul-Majid (l'explication de Kitab at-Tawhid) aupres des savants de son époque ainsi qu'en auto didacte, il est rentré au Yemen et il a commencé a précher à la da'awah authentique et à combattre les fausses pratiques tel que l'adoration des tombes, le sacrifice pour autre qu'Allah etc...

Les chiites yemenites lui en voulaient beaucoup certains le menacèrent de mort et les autorités chiites et communistes de l'époque le menaçait de l'emprisonner, et il fut d'ailleurs emprisonné 11 jours.

Concernant cette anedocte Cheikh Muqbil rapporte :


" Une cinquantaine parmi les jeunes de Wad'iah me visitaient en prison certaines nuits, tandis que 150 hommes de Wadi'ah allaient voir les gardiens de prisons durant ces memes nuits si bien qu'à la fin les gardiens de prison extenués par cela me libérèrent et la louange revient à Allah toute entière.
Un autre exemple du soutient des gens de Waadi'ah est que lorsque je souhaitais voyager et que je l'annonçais ils se concurrençaient les uns les autres, qu'Allah les preserve, pour voir qui m'accompagnerait et qui assurerait ma sécurité à un tel point que parfois nous sortions et voyagions remplissant une quinzaine de voitures."

  • Ce que les savants disent de lui


Concernant Cheikh Muqbil rahimahoullah Cheikh Muhammad bin Salih Al-‘Outheymin a dit : “ Dites lui que je le considère comme étant un revivificateur (mujaddid).” Cheikh Yahya al-Hajouri rapporta que Cheikh Rabi’ Al-Madkhali dit à propos de Cheikh Muqbil : “ Il est le revivificateur (mujaddid) du Yemen” et il dit également “ depuis l'époque de Cheikh ‘Abdur-Razaq as-San’ani jusqu'à notre époque actuelle personne n'a établi la da'awah au Yemen et revivifié sa saveur comme l'a fait Al Waadi'i (c'est à dire Cheikh Muqbil).”

Cheikh Al-Albani rahimahoullah a dit par ailleurs : “ ...Ainsi manquer de respect et déprécier ces deux Cheikhs (Rabee' et Muqbil), qui appellent au Qur'an et au Sunnah, à la méthologie des salaf saalih (pieux prédécesseurs) qui font la guerre à ceux qui s'opposent à cette méthodologie droite et correcte vient de 2 catégories de personnes et ceci est clair a chacun.Cela peut soit venir de quelqu'un d'ignorant ou de quelqu'un qui suit ses désirs... S'il s'agit d'une personne ignorante alors on peut lui enseigner...par contre si il s'agit d'une personne qui suit ses désirs, ses passions alors nous cherchons le refuge auprès d'Allah contre le mal de cette personne. Et nous demandons à Allah, Le Puissant, Le Sublime de le guider ou de briser son dos." [source de cette parole audio tiré de : Silsilah al-Hudaa wan-Noor: 1/851]


  • Perles de sagesse


Quelques paroles de Cheikh Muqbil :

“Oh mes enfants, je jure par Allah si la science pouvait être versée dans un verre, je la verserais pour vous, mais elle n'est que par le dur travail, l'épuisement, et l'éraflure des genoux.

Et Yahya bin Abi Kathir disait à son fils Abdullaah : " la science ne s'obtient pas par la relaxation du corps". Rapporté par Muslim dans son Sahih chapitre de la prière

Nous croyons qu'il n'y aura ni honneur ni victoire pour les musulmans tant qu'ils ne retourneront pas au Livre d'Allah et à la Sunna du messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam). Tarjuma Abi ’Abdur-Rahman Muqbil Ibn Hadi al-Wadi’i (p. 135-142) tiré de salafs.com

Notre da'wa et notre ‘aqida est plus chère à nos yeux que nous-mêmes, nos biens et nos progénitures. Ainsi nous ne sommes pas prêts à la laisser tomber pour de l'or ni pour de l'argent. Nous disons que cela est tel qu'aucun ne peut espérer nous désintéresser de notre da'wa , ni penser qu'il lui est possible de nous l'acheter pour des dinar ou des dirham. Car les politiques savent déjà cela de nous, et ils ont désespéré de nous l'acheter par des hautes positions sociales ou des biens matériels. Tarjuma Abi ’Abdur-Rahman Muqbil Ibn Hadi al-Wadi’i (p. 135-142) tiré de salafs.com


  • Sa mort


Cheikh Muqbil bin Hadi Al-Wadi’i est décédé en 1422H (7/21/2001) en raison d'une affection hépatique dont il souffrait depuis longtemps, et pour laquelle il a voyagé en Amérique, en Allemagne et en Arabie Saoudite durant la dernière partie de sa vie pour chercher le traitement.

Il avait près de soixante-dix ans lorsqu'il est mort à Jeddah (Arabie Saoudite). Sa prière funèbre fut célébrée à Makkah et il fut enterré dans le cimetière d'Al-`Adl près des tombes de Cheikh Ibn Baz et Cheikh Al-`Outheymin, qu'Allah leur fasse misericorde à tous trois.

 

  • La maladie qui emporta Cheikh Muqbil rahimahuLlah par Mehdi Abou Abdirrahman  :

 

 

 



  • Son oeuvre


Cheikh Muqbil a laissé derrière lui un centre au Yemen : "le dar al hadith de Dammaj " dans lequel les étudiants musulmans (plus de 1000 hommes et femmes) du monde entier viennent étudier le tawhid, la sunnah authentique, le Qour'an, les règles de jurisprudence etc...

Cheikh Muqbil a laissé derriere lui des étudiants en science islamique (Toulab el 'ilm) confirmés qui apellent à Allah selon la compréhension des pieux prédécesseurs, parmi eux Cheikh Yahia al Hajoury qu'Allah le préserve qui est le remplaçant de Cheikh Muqbil à la tete du "dar al hadith de Dammaj", ou Cheikha Umm Abdillah bint Muqbil (fille de Cheikh Muqbil comme son nom l'indique) elle donne des cours aux soeurs, elle est également l'auteur d'ouvrages bénéfiques concernant la femme, l'éducation de enfants et d'autres sujets, qu'Allah la préserve.

Nous demandons à Allah de faire miséricorde à Cheikh Muqbil, tout comme nous demandons a Allah de renforcer la da'wah Salafiyah, nous implorons Allah d'améliorer l'état de nos gouverneurs musulmans ainsi que l'etat des musulmans partout dans le monde, Il est certes Celui qui Voit et qui Entend.

source principale :

http://www.al-ibaanah.com/bios.php?BioID=17&PHPSESSID=96ba8670937888f48da57733c5ef23fe


Traduit et légèrement adapté par ahloul-hadith.

 

http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/

 

http://www.soeursduvaldoise.com/prog_apprentissage/Biographies/biographie_cheikh_Muqbil.html

 

 

  • Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles



Voici la traduction de quelques passages de la biographie de Shaykh Muqbil (Rahimouhoullah), écrit par sa fille Shaykha Umm 'Abdillah, qu'Allah la protège.

(Note du traducteur : Shaykh Muqbil Rahimahoullah a eu 2 filles, dont Umm 'Abdillahi qui est reconnue pour sa science, ses ouvrages et ses efforts dans la propagation de la religion d'Allah) Wa LiLlahi Al Hamd

Notre père ne nous a jamais négligées, bien qu'il ait toujours été extrêmement occupé.

Par exemple, son souci principal était de nous faire mémoriser le Quran. Il nous récitait le Quran afin que nous puissions l'apprendre par coeur et il enregistrait sa recitation sur une bande audio pour nous perfectionner dans la récitation.Une fois, ma soeur apprenait par coeur, elle alla le trouver afin qu'il enregistre sa recitation, il se trouvait alors dans sa maktaba (bibliothèque), elle l'appela il abandonna ses recherches, vint et enregistra sa récitation puis il retourna dans sa maktaba. (il a été mentionné dans la biographie : qu'il se mis sous un arbre enregistra sa récitation pour sa fille puis il retourna à ses recherches).

Quand nous avons commencé à comprendre la récitation il nous acheta à chacune d'entre nous un album de Quran du Shaykh Mahmoud Khaleel Al Housary rahimahoullah ainsi qu'un lecteur audio sans radio incorporée afin de nous préserver de l'écoute de la musique.

Quand nous sommes devenus plus mûres, il nous acheta un radio-cassette, cependant il nous mis sérieusement en garde contre l'écoute de la musique. Par la grace d'Allah nous lui avons obéi et nous n'avons jamais écouté de musique et nous detestons la musique.

Nul doute que le prophète salallahou 'alayhi wa sallam a dit la vérité quand il dit :
Chaque nouveau-né naît selon la saine nature (fitrah). Ce sont ses parents qui en font un Juif, un Chrétien ou un adepte des Mages.
(rapporté par Al Bukhari et Muslim d'après Abou Houraira)

Il (Shaykh Muqbil) écoutait ce que nous mémorisions et nous lui avons beaucoup lu.

Par ailleurs Il nous ordonnait d'apprendre par coeur en utilisant toujours la même copie du Quran, car toujours apprendre du même livre facilite à l'individu sa mémorisation avec exactitude.

Qu'Allah répande sur lui Sa large miséricorde. Il nous enseignait d'une manière enjouée et tel était sa façon de faire durant ses cours.

Cette méthodologie permet à l'étudiant de demander des explications sur n'importe quel point qu'il aurait mal compris lors des cours.

Nos séances (assises) avec lui étaient remplies de bien, de connaissances et de conseils, de même lors des repas ou de ses appels téléphoniques.

Lors de sa maladie par exemple alors que nous étions tous inquièts à son sujet , il a continué à nous interroger et à nous apporter de la joie, wal hamdoulillah. Alors qu'il était en arabie, juste avant de voyager en allemagne (pour se faire soigner), il m'a téléphoné et m'a dit : ' Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh '
et j'ai répondu : ' wa 'alaykoum assalâm wa rahmatoullahi ' en oubliant : (wa barakâtouh), il me dit alors pourquoi n'a tu pas répondu par ce qu'il y a de meilleur ?
Il faisait allusion à la parole d'Allah le très Haut : (traduction rapprochée)
Si on vous fait une salutation, saluez d'une façon meilleure; ou bien rendez-la (pareillement). Certes, Allah tient compte de tout. (Sourate 4 verset 86)

Il nous encourageait constament il n'était pas comme ces pères qui découragent leurs filles et leurs familles, il établit pour nous un niveau d'étude simple afin que nous puissions continuer de progresser et nous préparer à apprendre et acquérir la science
bénéfique.

Il me disait souvent : j'éspère que tu deviendra une faqeeha (une femme savante dans la legislation islamique).Qu'Allah fasse que ce souhait devienne réalité.

J'ai vu mon père en rêve après sa mort, il se tenait avec Shaykh Al Islâm Ibn Taymiyyah dans un endroit dont je ne suis pas sure, je crois que c'était la petite maktaba de dammage (yemen), Shaykh Al Islâm se tenait debout avec sa grande et belle barbe blanche qui recouvrait presque entièrement sa poitrine, mon père se trouvait à ses cotés très beau et très fort également.

Je demande à Allah de les placer dans son paradis le plus élevé.

Umm 'Abdillahi Bint Al allâma Moqbel bin hâdi al Wâdi'y

Source : quelques passages de la biographie de Shaykh Moqbel Rahimahollah écrit par sa fille Umm 'Abdillah hafizhaha Allah (traduit de l'anglais au français)

 

http://www.el-ilm.net/t430-cheykh-mouqbil

 

  • Son testament :

 

http://old.muqbel.net/was.htm



Louange à Allah Seigneur de l'univers et qu'Allah prie sur notre prophète Muhammad et le salue, ainsi que sa famille et ses compagnons.

Et je témoigne qu'il n'y a de dieu qu'Allah Seul et sans associé, et je témoigne que Muhammad est Son serviteur et messager (صلى الله عليه وسلم).

Ceci dit :

Allah (سبحانه وتعالى) dit :

كُلُّ نَفْسٍ ذَائِقَةُ الْمَوْتِ وَإِنَّمَا تُوَفَّوْنَ أُجُورَكُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَمَنْ زُحْزِحَ عَنِ النَّارِ وَأُدْخِلَ الْجَنَّةَ فَقَدْ فَازَ وَمَا الْحَيَاةُ الدُّنْيَا إِلَّا مَتَاعُ الْغُرُورِ

Toute âme goutera à la mort.


Mais vous ne recevrez vos récompenses que le Jour de la résurrection. Quiconque est écarté de l'Enfer et introduit au Paradis a certes réussi. Et qu'est-ce que la vie d'ici-bas si ce n'est une jouissance trompeuse?! (3:185)


Et il dit (سبحانه وتعالى) :

أَيْنَمَا تَكُونُوا يُدْرِكُكُمُ الْمَوْتُ وَلَوْ كُنْتُمْ فِي بُرُوجٍ مُشَيَّدَةٍ

Où que vous soyez, la mort vous atteindra, même si vous êtes dans des forteresses élevées (4:78)


Et il dit (سبحانه وتعالى) :


قُلْ لَوْ كُنْتُمْ فِي بُيُوتِكُمْ لَبَرَزَ الَّذِينَ كُتِبَ عَلَيْهِمُ الْقَتْلُ إِلَى مَضَاجِعِهِمْ

Dis: Si vous étiez [restés] dans vos maisons, ceux pour qui il était décrété qu'ils se fassent tués seraient apparus dans les lieux [de leur mort] (3:154)


Et il dit (سبحانه وتعالى) :

إِذَا جَاءَ أَجَلُهُمْ فَلَا يَسْتَأْخِرُونَ سَاعَةً وَلَا يَسْتَقْدِمُونَ

Lorsque vient leur terme, ils ne peuvent le retarder d'une heure ni l'avancer. (10:49)


Et At Tirmidhî rapporte dans son Jâmi' (Sunan) par une chaine authentique d'après Abû 'Azzah Yasâr, d'après le prophète (صلى الله عليه وعلى آله وسلم):

(Lorsqu'Allah veut reprendre (la vie) d'un serviteur sur une terre, Il lui fait avoir besoin d'elle.)

Ce hadith, je le récite souvent à nos frères lors de nos voyages car nous ne nous étonnons pas que les ennemis soient perfides à notre égard, car une da'wah qui s'oppose au faux, on s'attend à ce que les Gens du faux lui soient perfides.

Et il se peut qu'Allah ait décrété que je meurs sur mon matelas alors que je désirais qu'Il cloture [ma vie] par le martyr avec la da'wah.

Et la louange est à Allah pour ce qu'Allah a décrété, en sachant que plus d'un parmi les savants ont dit que les réfutations envers les Gens de l'innovation sont du degré du jihâd dans la voie d'Allah, même meilleur que le jihâd dans le sentier d'Allah. Mais je demande à Allah qu'il m'accorde la sincérité dans ce qu'il me reste à vivre.

Et après cela, je conseille à l'ensemble de mes proches de patienter et d'éspérer la récompense, et qu'ils sachent qu'Allah ne les abandonnera pas.

Qu'ils s'accrochent à ce qu'a enseigné le prophète (صلى الله عليه وعلى آله وسلم) à Umm Salamah, qu'elle dise:

(Ô Allah! Remplace-moi par un mari meilleur qu'Abû Salamah)

le hadith... Comme je conseille à mes proches -qu'Allah les préserve et leur accorde tout bien- [je leur conseille] d'être bons envers notre frère, shaykh Ahmad Al Wasâbî (NdT: l'imam du masjid) (وألاَّ يصدقوا فيه) et je leur conseille d'être bons envers le shaykh méritant Yahyâ Ibn 'Alî Al Hajûrî, et de ne pas agréer sa descente de la chaise (NdT: la chaise des cours généraux dans la mosquée, c'est à dire de n'agréer personne à sa place), car c'est un conseiller digne de confiance.

Et ainsi pour le reste des étudiants-gardes méritants et le reste des étudiants étrangers car ils patientent sur des choses dures -qu'Allah [Seul] connait- pour étudier la science, alors soyez bons envers eux, car Allah (سبحانه وتعالى) dit :

فَبِمَا رَحْمَةٍ مِنَ اللَّهِ لِنْتَ لَهُمْ وَلَوْ كُنْتَ فَظًّا غَلِيظَ الْقَلْبِ لَانْفَضُّوا مِنْ حَوْلِكَ

C'est par miséricorde de la part d'Allah que tu as été conciliant avec eux. Et si tu avais été brutal, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage.(3:159)

Et l'étranger souffre de toute parole, surtout que certains d'entre eux sont venus de leurs pays où ils vivaient dans une vie luxueuse, alors soyez doux envers eux, qu'Allah vous préserve!

Et prenez garde à la divergence.

Laissez la décision -au sujet des renvois (NdT: d'élèves)- à Ahmad Al Wasâbî, shaykh Yahyâ et aux gardes.

Et je conseille à ma tribu Wâdi'ah -qu'Allah les renforce par Son obéissance- qu'ils préservent Dâr Al Hadîth, car cela représente une puissance pour eux, et ils ont certes agi pour la défense de la da'wah à son début, qu'Allah les récompense donc en bien.

Et je conseille à mes frères en Allah, Gens de la Sunnah, de s'orienter vers la science utile, la véracité envers Allah et la sincérité.

Et lorsqu'une affaire leur arrive, que se réunisse pour elle les grands : comme shaykh Muhammad Ibn 'Abd Al Wahhâb (NdT: de Al Hudaïdah), shaykh Abû l Hassan Al Ma-ribî (NdT: maftûn, hizbî ikhwânî), shaykh Muhammah Al Imâm (NdT: de Ma'bar), shaykh 'Abd Al 'Azîz Al Bura'î, shaykh 'Abd Allah Ibn 'Uthmân, shaykh Yahyâ Al Hajûrî , shaykh 'Abd Ar Rahmân Al 'Adanî (NdT: viré de Dammâj), et je leur conseille de consulter, dans leurs affaires, le shaykh méritant, l'exhortateur sage, shaykh Muhammad As Sawmalî (NdT: masjid al khayr à San'â), car je le consultais et il m'indiquait la droiture.

Et je demande de la part de tous ceux qui ont été cités et du reste des Gens de la Sunnah, l'indulgence, particulièrement les étudiants de Dammâj, car il se peut que j'ai préféré certains mujtahidîn, mais ce n'est pas par passion.

Et sachez -qu'Allah vous préserve- que je suis arrivé au Yémen en ne possédant rien. De ce fait, les voitures et les moteurs des puits sont pour l'interêt des étudiants sous la supervision de shaykh Ahmad Al Wasâbî et shaykh Yahyâ Al Hajûrî et les frères gardes. On exécute leur ordre s'ils ne divergent pas.

Voilà, et je demande (à Allah) qu'Il nous affermisse ainsi que vous par la parole ferme dans la vie de l'ici-bas et l'au-delà, et qu'Il nous protège, ainsi que vous, de l'épreuve de la vie et de la mort, Il est capable de toute chose.

Muqbil Ibn Hâdî Al Wâdi'î
Le 20 Rabî' Ath Thânî 1422.
En a témoigné:
'Abd Allah Ibn Sâlih Ibn Ahmad Al Wâdi'î
Sâlih Ibn Qâyid Al Wâdi'î
Abû Hâtim 'Abd Allah Ibn 'Alî Al Fâdi'lî


Original écrit de la main du Cheikh:
http://old.muqbel.net/was.htm

Note :
Le shaykh est décédé après la prière du maghrib le samedi 30 Rabî' Al Âkhir 1422 (soit dix jours après ce testament) correspondant au 22 juillet 2001 à l'hopital spécialisé de Juddah, en Arabie Saoudite.

Qu'Allah lui fasse miséricorde et le place au Firdaws.

http://www.dammaj.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=19:testament-muqbil&catid=10:shaykh-muqbil&Itemid=19

Source:
3ilm.char3i.over-blog.com/

http://www.el-ilm.net/t430-cheykh-mouqbil

 

  •  Voici quelques sunnan que Cheikh Mouqbil a fait revivre


1  A damaj, la seul mosquée au monde où on prie en chaussures.

2  Le mouazin fait l'appel à la prière en dehors de la mosquée.

3  A la mosquée il n'y a pas de mirhab et ni de tracés par terre.

4  Pas d'écrits ni de versets du coran dans la mosquée.

5  A la prière du sobh de temps en temps ils font l'appel en demandent "est-ce que tel est venu ?", comme à l'école.

6  La plupart des étudiants font des qiyams toutes les nuits, ils jeûnent soit tous les deux jours soit le lundi et jeudi.

7  Après sobh, personne ne dort, tous lisent le coran à la mosquée jusqu'au chourouk.

8  Pendant le ramadan le tarawih dure plus de 4 heures, ils recitent un hizb par rak'a, ils sont tous nisf sak.

9  Tous ont la hamama.

10  Bien entendu le qamis.

11  Ils ont les cheveux longs.

12  Tous ont le siwak.

13  Quant il pleut, ils se mettent torse-nu.

14  Certains marchent de temps en temps pieds nus.

15  Comme la loi l'autorise au Yémen, ils sont armés au minimum d'un couteau yéménite.

16  Ils ont le col de leur qamis ouvert.

17  Non seulement le calendrier il est hijri, mais en plus pour eux, l'heure ne commence pas à minuit mais au maghreb.

18  Les prières des 2 fêtes, ils ne la font pas à la mosquée mais sur un terrain dehors.

19  Ils ne font qu'une khotba le jour du 3aid.

20  Ils regoupent les prières quand il pleut ou qu'il fait froid.

21  Avant ou après le dhor, ils font la sieste.

22  Ils ne se peignent pas tous les jours.

23  Si il arrive à une personne de faire une prière dans sa chambre et si on frappe à la porte, il va l'ouvrir .

24  Ils boivent l'urine du chameau.

25  Dans toutes situations avec hikma (sagesse) et 3ilm (science), ils conseillent le bien et interdisent le mal.

26  Ils mangent assis par terre, non accoudé.

27  Ils dorment par terre, sur un matelas.

 
Ces points sont pour Cheikh Mouqbil des sunnah qu'il a fait revivre à Damaj.
Ces témoignages sont ce qu'un étudiant a vu en 1994 quand Cheikh était vivant ...

copié de fourqane.fr

 

http://3ilm.char3i.over-blog.com/article-les-merites-de-cheikh-mouqbil--41671663.html

 

 

 

Partager cette page

Repost 0